Factors associated with return to work after sickness absence: Results of the MAPOST study by occupational physicians of the La Poste group - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Archives des Maladies Professionnelles et de L'Environnement Year : 2018

Factors associated with return to work after sickness absence: Results of the MAPOST study by occupational physicians of the La Poste group

Facteurs associés au maintien dans le poste de travail après un épisode d’absence : résultats de l’étude MAPOST des médecins du travail du groupe La Poste

(1) , (1) , (2) , (3)
1
2
3

Abstract

Objective. Identify job factors associated to return to work, especially age, among postal workers after a work absence due to health reasons. Methods. In 2015, 32 La Poste occupational physicians conducted a cross-sectional descriptive epidemiological study within 477 postmen over 49 years and 339 of postmen aged between 40 and 49 years old. The main variable of interest is how to stay in work after a sickness absence for more than 30 days. The explanatory variables are personal, medical and occupational factors. Perceived health, perceived physical constraints and relational factors were scored. Multivariate statistical analysis was done by multinomial logistic regression. Results. At the time of medical visit, half of the workers can return to work on their job, 40% can return to work with a reorganized job, 6% reclassified to another job and 4% cannot return to work. The mean total duration of the absence episode is 120 days. In multivariate analysis, the variables significantly associated with a higher risk of having a job arrangement are: age; a cause of absence workrelated; a period of sick leave of more than 90 days; a disability situation; a perceived poor health. Variables significantly associated with a higher risk of reclassification are: more than 90 days of sick leave; a cause of absence work-related; a disability situation; a poor psychosocial score; a perceived poor health. Conclusion. It is possible to identify the predictive factors of return to work after a sickness absence through simple questions and therefore to find solutions to favor the return to work on the medical as well as on the professional levels. (C) 2018 Elsevier Masson SAS. All rights reserved.
Objectif. Identifier les facteurs de maintien dans l’emploi, notamment en lien avec l’âge, chez les postiers reprenant le travail après un arrêt de travail pour raison de santé. Méthodes. En 2015, 32 médecins du travail du groupe La Poste ont réalisé une étude épidémiologique descriptive transversale chez 477 de postiers de plus de 49 ans et 339 postiers âgés de 40 à 49 ans ayant subi un arrêt de travail pour raison de santé. La variable principale d’intérêt est les modalités du maintien dans le poste de travail après un arrêt de plus de 30 jours. Les variables explicatives sont les facteurs personnels, médicaux et professionnels. La santé perçue, les contraintes physiques ressenties et les facteurs relationnels ont fait l’objet de scores. L’analyse statistique multivariée a été faite par une régression logistique multinomiale. Résultats. Au moment de la visite de reprise du travail, la moitié des agents peuvent reprendre le travail sur leur poste, 40 % peuvent reprendre leur poste avec un aménagement, 6 % en étant reclassés sur un autre poste et 4 % ne peuvent pas reprendre le travail. En moyenne, la durée totale du dernier arrêt de travail est de 120 jours. En analyse multivariée, les variables significativement associées à un risque plus élevé de nécessiter un aménagement de poste sont : l’âge ; une cause d’arrêt dû au travail ; une durée d’arrêt de travail supérieure à 90 jours ; le fait d’être en situation de handicap ; avoir une santé perçue dégradée. Les variables significativement associées à un risque plus élevé de nécessité de reclassement sont : une durée d’arrêt de travail supérieure à 90 jours ; une cause d’arrêt dû au travail ; le fait d’être en situation de handicap ; avoir un mauvais score psychosocial ; avoir une santé perçue dégradée. Conclusion. Il est possible d’identifier les facteurs prédictifs d’un aménagement de poste ou d’un reclassement à partir de questions simples ce qui permet de réfléchir à des solutions pour favoriser le maintien dans leur poste de travail sur le plan médical comme sur le plan professionnel.
Not file

Dates and versions

hal-02077293 , version 1 (22-03-2019)

Identifiers

Cite

A. Duburcq, L. Courouve, P. Havette, William Dab. Facteurs associés au maintien dans le poste de travail après un épisode d’absence : résultats de l’étude MAPOST des médecins du travail du groupe La Poste. Archives des Maladies Professionnelles et de L'Environnement, 2018, 79 (6), pp.705-716. ⟨10.1016/j.admp.2018.05.003⟩. ⟨hal-02077293⟩
38 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More