Sans reconnaissance, la validation des acquis des apprentissages non formels et informels n’est rien

Résumé : Tous les acteurs dans tous les pays s’accordent pour reconnaître que l’on apprend partout et tout le temps, mais personne ne s’accorde sur la valeur à donner aux acquis d’apprentissages, ni sur la pertinence de ces acquis dans tous les secteurs de la société (système éducatif, marché du travail, collectivité). L’auteur s’attache à montrer la différence essentielle qui existe entre la validation d’acquis d’apprentissages non formels et informels, et leur reconnaissance, plus exactement la reconnaissance de ce qui est attribué aux lauréats à l’issue du processus de validation. Alors que la validation est un processus technique du monde de l’éducation formelle, la reconnaissance est sociétale ; sans elle, la validation des acquis, a fortiori ceux issus d’apprentissages non formels et informels, n’est rien.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [15 references]  Display  Hide  Download

https://hal-cnam.archives-ouvertes.fr/hal-02290541
Contributor : Aurélie Puybonnieux <>
Submitted on : Tuesday, September 17, 2019 - 5:09:35 PM
Last modification on : Friday, September 20, 2019 - 1:19:26 AM

File

2014 199 WERQUIN.pdf
Explicit agreement for this submission

Identifiers

  • HAL Id : hal-02290541, version 1

Collections

Citation

Patrick Werquin. Sans reconnaissance, la validation des acquis des apprentissages non formels et informels n’est rien. Éducation permanente, Arcueil : Éducation permanente, 2014, Éducation non formelle et apprentissages tout au long de la vie, pp. 49-60. ⟨hal-02290541⟩

Share

Metrics

Record views

22

Files downloads

21