M. Biran and . De, De l'aperception immédiate (Mémoire de Berlin, 1807), 1995.

M. Biran and . De, Discours à la Société médicale de Bergerac. Nouvelles considérations sur le sommeil, les songes et le somnambulisme. Édité par François Azouvi, 1984.

M. Biran and . De, Mémoires sur l'influence de l'habitude sur la faculté de penser, in OEuvres, Influence de l'habitude sur la faculté de penser. Édité par François Azouvi, 1987.

M. Biran and . De, Ouvrage publié en trois tomes avec le concours du CNRS (Cahiers de philosophie -coll. Être et penser), édition intégrale publiée par Henri Gouhier, vol.19, pp.1814-1816, 1954.

J. Blanc, Enjeux conceptuels de l'évaluation de la qualité de vie en santé. Thèse présentée pour obtenir le grade de docteur de l'Université d'Aix-Marseille en sciences de la vie et de la santé, 2012.

E. Bloch, La philosophie de la Renaissance, 1994.

J. B. Bolduc, Bulletin d'Histoire et d'Épistémologie des Sciences de la Vie, vol.19, pp.67-96, 2012.

L. Boujasson, Les plaisirs incertains de l'autonomie. Enquête auprès des infirmières de nuit, 2006.

, Mémoire présenté en vue de l'obtention du titre de psychologue du travail, vol.66

P. J. Cabanis, Rapports du physique et du moral de l'homme et lettre sur les causes premières avec une table analytique par Destutt de Tracy. Huitième édition augmentée de notes et précédée d'une notice historique et philosophique sur la vie, les travaux et les doctrines de Cabanis par L

G. Canguilhem, Écrits sur la médecine, 2002.

F. X. Chenet, L'instrumentalisation de la raison, Marx Horkheimer, Theodor W. Adorno et la Dialektik der Aufklärung, sous la direction de J.-M. Paul, Centre de recherches germaniques et scandinaves de l, vol.VII, pp.37-50, 1997.

Y. Clot, Pour en finir avec les risques psychosociaux, Travail et pouvoir d'agir, 2008.

Y. Clot, Après Le Guillant quelle clinique du travail ? In Le Guillant. Le drame humain du travail, pp.7-28, 2006.

Y. Clot, La fonction psychologique du travail, 1999.

Y. Clot, Le problème des catachrèses en psychologie du travail : un cadre d'analyse, Le travail humain, vol.60, pp.113-119, 1997.

C. Dejours, Nouvelles formes de servitude et suicide, vol.13, pp.53-73, 2005.

C. Dejours, Activisme professionnel : masochisme, compulsivité ou aliénation ?, vol.11, pp.25-40, 2004.

C. Dejours, L'évaluation du travail à l'épreuve du réel, 2003.

C. Dejours, Souffrance en France, 1998.

A. Devarieux, Maine de Biran. L'individualité persévérante. Grenoble, Jérôme Millon. La vitalité, la vie et le travail Perspectives interdisciplinaires sur le travail et la santé, pp.16-17, 2004.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02305486

A. Domengine, Le travail : entre activité et subjectivité. S'économiser au travail. Le cas des infirmières en réanimation pédiatrique, vol.76, p.p, 2009.

L. Douet, La disponibilité dans l'activité : source de développement ou d'empêchement. Intervention auprès des infirmières-chefs, vol.22, 2005.

M. A. Dujarier, L'idéal au travail, 2006.

C. Edey-gamassou and M. Lourel, Épuisement professionnel, implication et sentiment d'efficacité : un modèle fondé sur les ressources, 2008.

S. Cognition, . Et-vie, and . Quotidienne, Stress : conceptions, mesures, implications professionnelles, vol.2, pp.95-123

R. W. Emerson, Essais. Traduits par Anne Wicke, 2010.

F. Ewald and D. Kessler, Les noces du risque et de la politique, vol.39, pp.54-72, 2000.

S. Freud, Cinq leçons sur la psychanalyse, traduit de l'allemand (Autriche) par Yves Lelay, 1997.

M. Gagné and J. Forest, La motivation au travail selon la théorie de l'autodétermination, chap. 5 de Comportement organisationnel, vol.3, pp.215-234, 2009.

E. Hamraoui, Travail vivant, subjectivité et coopération : aspects philosophiques et institutionnels. Nouvelle revue de psychosociologie, vol.15, pp.59-75, 2013.

E. Hamraoui, L'action du soignant et du médecin à l'épreuve du nouveau régime anthropologique et institutionnel de la mort, Le soignant et la mort, pp.45-56, 2013.

E. Hamraoui, L'individu ne se soumet pas, il se dédouble. Entreprise et carrière, 995, 30 mars-5 avril, pp.30-31, 2010.

E. Hamraoui, La mise en avant du critère cérébral de la mort : un changement de paradigme, Champ psychosomatique, vol.55, pp.139-144, 2009.

G. W. Hegel, Précis de l'Encyclopédie des sciences philosophiques. La logique. La philosophie de la Nature. La philosophie de l, Esprit. Traduction par J. Gibelin

M. Henry, Réinventer la culture. Le Monde des Débats, septembre, 1993.

M. Henry, La Barbarie, 1987.

M. Henry, Marx (tomes 1 [Une philosophie de la réalité, 1976.

A. Honneth, P. Voirol, . Rusch, and . Dupeyrix, La société du mépris. Vers une nouvelle Théorie critique. Édition établie par O., Voirol, textes traduits par O, 2006.

J. Jaurès, De la réalité du monde sensible (thèse de doctorat), 1994.

G. Jorland, Une société à soigner, Hygiène et salubrité publiques en France au XIX e siècle, 2010.

V. Kovess-masféty, La santé mentale, l'affaire de tous. Paris, La Documentation française, 271 p. La vitalité, la vie et le travail Perspectives interdisciplinaires sur le travail et la santé, pp.16-17, 2010.

D. H. Lawrence, Être vivant. Traduit de l'anglais par Marie-Claude Peugeot, 1964.

D. Lawrence, Homme d'abord. Essais choisis et présentés par Marcel Marnat, 1930.

M. Lazzarato, La fabrique de l'homme endetté. Essai sur la condition néolibérale, 2011.

C. Lefève, Qu'est-ce qui fait de nous des individus ? L'individualité biranienne entre la vie organique et la vie humaine, 2005.

C. Lefève, Maladie et santé dans les Mémoires sur l'influence de l'habitude sur la faculté de penser de Maine de Biran, Les Études philosophiques, vol.2, pp.173-201, 2000.

J. Leplat, Les habiletés cognitives dans le travail, Les automatismes cognitifs, 1995.

P. De and . Perruchet, , pp.139-167

E. Lévinas, Quelques réflexions sur la philosophie de l'hitlérisme. Paris, Éditions Payot et Rivages, 1997.

K. Marx, Le Capital (Das Kapital), livre 1. Traduit de l'allemand par J. Roy, chronologie et avertissement par L, 1969.

K. Marx, Les manuscrits de 1844 (Ökonomisch-philosophische Manuskripte), traduits de l'allemand par J, 1999.

F. Nietzsche, La Généalogie de la morale, 1964.

F. Nietzsche, Le Gai Savoir. Traduit de l'allemand par Alexandre Vialatte, 1950.

N. Salliot, Les instruments psychologiques dans leurs dimensions salutaires et leurs limites : usages de soi et des autres dans l'activité de travail des adjoints de direction d'une chaîne de restaurant, vol.27, 2013.

A. T. Sassard, Essai et dissertation sur un moyen à employer avant quelques opérations pour en diminuer la douleur, 1780. Essai publié dans les Observations sur la physique, sur l'histoire naturelle et sur les arts, octobre 1780 et repris par Jean-Pierre Peter dans Observations sur les attitudes de la médecine prémoderne envers la douleur, Éditions Quai Voltaire Édima/Cité des sciences et de l'industrie, pp.70-71, 1993.

J. Sartre, Critique de la raison dialectique (tomes 1 et 2), 1960.

R. Sennett, La culture du nouveau capitalisme (The Culture of the New Capitalism), 2006.

R. Sennett, Le travail sans qualités. Les conséquences humaines de la flexibilité (The Corrosion of Character. The Personal Consequences of Work in the New Capitalism), 1998.

J. Stiglitz, A. Sen, and J. Fitoussi, Rapport de la Commission sur la mesure de la performance économique et du progrès social, 2009.

P. Svandra, L'autonomie comme expression des « capabilités, Éthique & Santé, vol.4, pp.74-77, 2007.

P. Tillich, Le courage d'être, 1952.

. Québec, La vitalité, la vie et le travail Perspectives interdisciplinaires sur le travail et la santé, 16-1 | 2014 plus loin : « Le " vital" ne saurait être [?] la condition abstraite sans laquelle la vie en général n'est pas " possible ", mais la condition concrète sans quoi elle ne peut se poursuivre, Continuer

, L'équilibre dont nous parle Bichat ne signifie nullement abolition du désir ou de la capacité d'éprouver du plaisir

. Ma-vie, août 1816) se passe ainsi dans le trouble et dans une inaction plus fatigante qu'une suite ordonnée de travaux. Je me prépare sans cesse à agir ; j'ai tout l'embarras et la fatigue de l'action

, « Mes facultés intellectuelles et morales, dit Biran dans son Journal intime, pp.28-30

. Le-besoin-organique-de-penser, de travailler d'esprit, comme on sent à certaines heures le besoin de manger ; mais les distractions, les devoirs, les affaires du dehors surviennent, et je suis entraîné loin de mon instinct méditatif. » 18. Nous soulignons. Le travail matériel -vivant -s'oppose

V. , M. Henry, and M. , Divisé en deux tomes (Une philosophie de la réalité, 1976.

, Une philosophie de l'économie [II]), l'ouvrage comprend douze chapitres consacrés en particulier à la détermination de l'essence de la praxis (ch. IV), à la définition de l'idéologie (ch. V), des rapports entre l'individu, l'économie et la vie (ch. VI et VII)

, Point de vue distinct de celui d'une phénoménologie intentionnelle de la conscience

, Le souffrir premier dans lequel la vie s'étreint elle-même dans l'amour et la jouissance de soi, p.1877, 1999.

, Ce caractère individuel de la vie explique que l'individu vivant constitue la forme exclusive de l'actualisation de celle-ci. Actualisation qui obéit à une loi de réitération indéfinie, pp.1841-1842

, Nous soulignons

, Ou dépossession de l'homme de sa vie véritable ou générique, « en tant justement que cette vie véritable n'existe pour soi, n'existe pour lui, que comme objet, comme vie générique objective, pp.114-115

, Nous soulignons

, « La praxis subjective a fait place à un processus objectif causalement organisé et déterminé

, Révolution excluant l'homme de la nature. D'où la transformation de celle-ci en nature abstraite, réduite à elle-même. De même, la réalité économique née du déploiement de la technique s'affirme-t-elle étrangère à la nature corporelle

, « La névrose remplace, à notre époque, le cloître où avaient coutume de se retirer toutes les personnes déçues par la vie ou trop faible pour la supporter. » (Freud, op. cit, p.74

. Cette-unité and T. Rappelle, est présupposée dans le mot grec arétè associant force et valeur à la puissance d'être et d'accomplissement d'un sens. « L'arétès, dit Tillich, est le porteur de hautes valeurs, et l'épreuve ultime de son arétè consiste à être prêt à se sacrifier pour elles

, Ce que Hegel appelle l'infini de la raison ou bon infini

, Ce que Hegel appelle l'infini de l'entendement ou mauvais infini. La vitalité, la vie et le travail Perspectives interdisciplinaires sur le travail et la santé, pp.16-17, 2014.