Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Faire face au chômage dans les années 1930 : la construction du groupe des « jeunes travailleurs » comme réponse à la crise

Résumé : La crise sanitaire à fortement mis à l‘épreuve les sociétés, notamment la jeunesse. Elle invite à interroger la manière dont, dans le passé, les jeunes ont fait face à d’autres crises, comme celle des années 1930. La capacité d’agir de secteurs militants de la jeunesse comme la Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC) s’exprime dans la construction du groupe des « jeunes travailleurs ». Le groupe est construit par l’action sociale et cultuelle d’organisations qui s’affirment comme représentants et porte-parole du groupe, au risque d’une concurrence entre elles. Elles proposent des services de proximité et s’attachent à élaborer des revendications sociales propres au groupe qu’elles veulent représenter au nom des spécificités et de l’autonomie de cette catégorie de travailleurs. Ces actions se concrétisent dans des manifestions publiques et des campagnes d’opinion adressées au reste de la société et à l’État. Ce dernier reprend à son compte certaines des revendications avancées par le groupe, parfois avec l’espoir de restaurer un contrôle social sur ce secteur de la jeunesse, mais sans succès. Ces démonstrations de force visent à renforcer la légitimité de ces organisations et du groupe. L’action se déploie également à l’échelle internationale, en direction notamment de l’OIT, mais parfois se heurte aux tensions diplomatiques. La capacité d’organisation d’une partie de la jeunesse et l’élaboration de revendications autonomes sont confrontées aux limites tracées par l’État en matière d’autonomie socialement reconnue. A mesure que les difficultés économiques se prolongent et que les tensions internationales s’aggravent, l’autonomie plus ou moins reconnue par l’État est limitée par des impératifs supérieurs. L’obligation à l’orientation et à la formation professionnelle (1938) comporte ainsi une certaine ambivalence : tout en reconnaissant une revendication de la jeunesse, elle lui impose également un encadrement qu’elle contestait.
Complete list of metadata

https://hal-cnam.archives-ouvertes.fr/hal-03627779
Contributor : Aurélie Puybonnieux Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, April 1, 2022 - 2:46:19 PM
Last modification on : Wednesday, September 28, 2022 - 5:59:52 AM

Links full text

Identifiers

Collections

Citation

Jérôme Martin. Faire face au chômage dans les années 1930 : la construction du groupe des « jeunes travailleurs » comme réponse à la crise. Tréma, Montpellier : IUFM de Montpellier, 2021, ⟨10.4000/trema.6951⟩. ⟨hal-03627779⟩

Share

Metrics

Record views

32