Does gender influence the financial decision ? - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2021

Does gender influence the financial decision ?

Le genre influe-t-il sur la décision financière ?

(1)
1

Abstract

This research aims to answer the question: "Does gender influence financial decisions?"It is based on a theoretical corpus which shows that decision-making is not a rational process but relies on numerous cognitive biases as well as on characteristics specific to each person. Among these characteristics, we are interested in the gender of individuals which will lead us to study gender stereotypes and the “Gender Shema Theory” as well as the tool associated with it to measure gender: the Bem Sex Role Inventory (BSRI) that we will mobilize in our empirical work. Our methodology is based on several robust protocols (protocol of Charness and Gneezy, 2004 and protocol of Holt and Laury, 2002) administered in the form of an experiment and coupled with the BSRI of Bem (1981). The results show that females take less risk than males in the Charness and Gneezy (2004) protocol and that males are risk averse in the same way as females in the protocol by Holt and Laury (2002). These results qualify those of research carried out previously with these same protocols and more particularly that of Holt and Laury (2002). But our results allow us to go further by observing the differences between genders and not the sexes of individuals. We thus observe that :- The female gender is risk averse in both protocols;- The androgynous genus is risk-loving both on the protocol of Charness and Gneezy (2004) and on that of Holt and Laury (2002);- The masculine gender likes risk but moderately in both protocols;- The undifferentiated gender is quite risk-phobic during the protocol of Charness and Gneezy (2004). It is also the least risk averse in Holt and Laury (2002). The results of the undifferentiated genre are therefore mixed.All these elements constitute a breakthrough because they go beyond analysis based on biological sex alone and therefore gender stereotypes. We thus bring in this doctoral research work a new approach in relation to the notion of risk and especially a different thinking approach based on gender in the face of risk.
Cette recherche a pour objectif de répondre à la question : « le genre influe-t-il sur la décision financière ? »Elle s’appuie sur un corpus théorique qui montre que la décision n’est pas un processus rationnel mais repose sur de nombreux biais cognitifs ainsi que sur des caractéristiques propres à chaque personne. Parmi ces caractéristiques, nous nous intéressons au genre des individus ce qui nous conduira à étudier les stéréotypes de genre et la « Gender Shema Theory » ainsi que l’outil qui lui est associé pour mesurer le genre : le Bem Sex Role Inventory (BSRI) que nous mobiliserons dans notre travail empirique.Notre méthodologie repose sur plusieurs protocoles robustes (protocole de Charness et Gneezy, 2004 et celui de Holt et Laury, 2002) administrés sous la forme d’une expérimentation et couplés avec le BSRI de Bem (1981). Les résultats montrent que les individus de sexe féminin prennent moins de risques que ceux de sexe masculin dans le protocole de Charness et Gneezy (2004) et que les individus de sexe masculin sont averses au risque au même titre que ceux de sexe féminin dans le protocole de Holt et Laury (2002). Ces résultats nuancent ceux de recherches menées antérieurement avec ces mêmes protocoles et plus particulièrement celui de Holt et Laury (2002). Mais nos résultats nous permettent d’aller plus loin en observant les différences selon les genres et non les sexes des individus. Nous observons ainsi que :-Le genre féminin est averse au risque dans les deux protocoles ;-Le genre androgyne est risquophile aussi bien sur le protocole de Charness et Gneezy (2004) que sur celui de Holt et Laury (2002) ;-Le genre masculin aime le risque mais modérément dans les deux protocoles ;-Le genre indifférencié est assez risquophobe lors du protocole de Charness et Gneezy (2004). Il est par ailleurs celui qui est le moins averse au risque chez Holt et Laury (2002). Les résultats du genre indifférencié sont par conséquent contrastés.Tous ces éléments constituent une avancée car ils dépassent l’analyse en fonction du seul sexe biologique et donc les stéréotypes sexués. Nous apportons ainsi dans ce travail de recherche doctoral une démarche nouvelle par rapport à la notion de risque et surtout une approche de pensée différente basée sur le genre face au risque.
Fichier principal
Vignette du fichier
CNAM_DENERIER_2021.pdf (4.72 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-03579171 , version 1 (12-05-2022)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03579171 , version 1

Cite

Carole Denerier. Le genre influe-t-il sur la décision financière ?. Gestion et management. HESAM Université, 2021. Français. ⟨NNT : 2021HESAC018⟩. ⟨tel-03579171⟩
129 View
86 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More